Projets Erasmus +

Projet STREAM (2020-2023)

Projet STREAM

Intitulé du projet : STREAM «  University Student Capacity Building: Towards Readiness for Sustainable Development-Oriented Regional Job Market » (Renforcement des capacités des étudiants universitaires : Vers une préparation à un marché du travail régional axé sur le développement durable)

Numéro d’agrément : 618537-EPP-1-2020-1-LV-EPPKA2-CBHE-JP

Durée du projet : 15/11/2020 – 14/11/2023

Site internet : https://project-stream.htw-dresden.de/about-the-project/

Présentation

dans la région MENA, le taux de chômage des diplômés de l’enseignement supérieur est parmi les plus élevés au monde, conséquence directe de l’inadéquation entre les résultats de l’éducation et les attentes du marché du travail. Avec l’évolution rapide des besoins du marché résultant de technologies révolutionnaires telles que l’industrie 4.0, l’IA, la robotique et l’apprentissage automatique, un nouveau changement dans la carte des besoins en ressources humaines est à portée de main, laissant les établissements d’enseignement supérieur face à un défi inévitable et urgent : ajuster les processus d’apprentissage pour produire des compétences particulières qui vont bien au-delà des connaissances techniques qui ont été au centre des préoccupations pendant plusieurs décennies. L’objectif de ce projet est donc de développer une génération de diplômés de l’enseignement supérieur exposés à la mondialisation, dotés d’un caractère essentiel, de compétences sociales et cognitives combinées à des compétences académiques, avec un degré de préparation plus élevé pour la communauté et le marché du travail en évolution rapide, et qui sont capables de s’intégrer efficacement dans un écosystème multiculturel et diversifié. C’est pourquoi nous présentons une carte du parcours de l’étudiant adaptée aux compétences, qui associent les compétences académiques et complémentaires aux compétences académiques tout au long de la vie de l’étudiant. Un ensemble pilote de 35 activités et “quêtes” extrascolaires à court et 10 à long terme, adaptées aux compétences, est conçu et programmé dans le LMS et le SIS des établissements d’enseignement supérieur partenaires, ainsi que 35 cours (120 ECTS) en ingénierie et en TIC restructurés pour s’aligner sur les ODD dans un format basé sur les compétences, en ciblant l’image complète du futur “citoyen du monde” possédant des compétences clairement identifiées par une analyse exhaustive des lacunes développée au début du projet. Un objectif d’au moins 60 étudiants dans chacun des 7 établissements d’enseignement supérieur partenaires en Égypte, en Jordanie et en Algérie est prévu. Le portail d’engagement des étudiants et des parties prenantes, où les employeurs et les étudiants partagent leurs profils et où les deux ont une arène ouverte pour s’engager dans des stages, des emplois d’été, des programmes de renforcement des capacités, est essentiel dans l’approche intégrative proposée (engagement académique/extracurriculaire/industriel

Objectives du projet

L’objectif de ce projet est de développer une génération de diplômés universitaires exposés au monde, dotés de compétences essentielles, sociales et cognitives en plus des compétences académiques et disciplinaires, avec un degré de préparation plus élevé pour la communauté en évolution rapide et pour le marché du travail. Ils seront (les diplômés) capables de s’intégrer efficacement dans un écosystème multiculturel et diversifié.

Le projet passe par cinq étapes principales :

1- Analyse des écarts entre les compétences actuelles des étudiants et les compétences requises par le marché du travail. Les universités des pays partenaires ainsi que les partenaires non universitaires cartographieront l’écart de compétences dans la région MENA, tandis que les partenaires de l’UE fourniront la même chose dans l’UE ainsi que des outils pour combler l’écart entre le système universitaire et le marché du travail. Cela couvrira les compétences techniques, sociales et intellectuelles.


2- Conception du parcours des étudiants tout au long du cycle de vie académique à l’université sur la base des résultats de l’analyse des écarts. Les partenaires de l’UE contribueront de manière significative au transfert de savoir-faire et au soutien des universités partenaires grâce à leur expérience à cet égard. Le consortium concevra une feuille de route complète (programmée dans le système d’information sur les étudiants) pour les étudiants de l’UG afin de couvrir les compétences des étudiants dans un format de temps et de portée. Cela donnera une feuille de route cartographiant les compétences ciblées avec des activités scolaires et extrascolaires au cours des années académiques, identifiant lesquelles doivent être couvertes en classe et lesquelles hors classe, et lesquelles via un apprentissage par projet.


3- Concevoir des activités extrascolaires intégratives à court terme et à long terme et à fort impact, adaptées aux compétences, avec le soutien des partenaires de l’UE, à mettre en œuvre dans les pays partenaires. Au cours du parcours étudiant, le consortium doit concevoir et mettre en œuvre un ensemble de « quêtes » cartographiant différents domaines et catégories/groupes de compétences (chacun sur un semestre complet). Le développement complet du produit, le défi national/régional pour relever un ou plusieurs défis environnementaux dans la région MENA ET l’intégration dans l’un des 17 objectifs de développement durable en sont quelques exemples.

4- Mise en place du Centre de Valorisation des Compétences et de l’Employabilité (SEEC Skills and Employability Enhancement Centre) . Ce sera la plaque tournante des universités partenaires, où la conception du parcours étudiant sera développée et coordonnée avec les étudiants en conjonction avec le plan d’étude du programme académique. Cela comprendra une conception complète des objectifs du centre, la portée des travaux, le manuel opérationnel, les compétences personnelles et les formations à l’entrepreneuriat. Le centre proposé sera en interface avec les centres universitaires, d’innovation et de carrière (le cas échéant) existants dans les universités participantes. Un conseil consultatif pour le SEEC cartographiant les différents secteurs industriels et communautaires sera mis en place. Le centre fournira non seulement un service de carrière, mais fournira un lien en ligne en temps réel vers le marché du travail et élaborera un plan de stage sur mesure pour les étudiants afin de compléter la portée et les objectifs académiques. Le SEEC fournira également les premières tendances et variations du marché du travail ainsi que des statistiques concernant les tendances des emplois.


5- Développement du cadre et des outils nécessaires pour migrer l’offre de cours académiques dans les universités partenaires d’un format basé sur le contenu vers un format basé sur les compétences avec une corrélation avec les activités parascolaires administrées au SEEC et adhérer aux méthodologies mises en œuvre dans l’UE Cela inclura également le réajustement des objectifs du cours pour les aligner sur les objectifs de développement durable tout en adoptant le caractère de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

Résultats attendus à la fin des activités du projet

1- Analyse des écarts : (3 livrables)

1.a) Enquête sur les qualifications et les compétences actuelles des étudiants en Algérie dans 2 disciplines principales (Architecture – Génie biomédical)

1.b) Enquête sur les besoins du marché en termes de compétences dans les 2 secteurs ciblés.

1.c) Analyse des méthodologies actuelles pour combler l’écart quantifié en 1.a et 1.b qui conviennent en Algérie.

2- Carte du parcours étudiant et activités parascolaires basées sur les compétences associées : (3 livrables)

2.a) Carte du parcours étudiant (procédures, processus et matrice de corrélation avec le système de gestion de l’apprentissage (LMS)).

2.b) Portefeuille complet structuré pour les activités parascolaires et les quêtes des étudiants adaptées aux compétences (2×5 activités extrascolaires différentes et 3 quêtes sont prévues)

2.c) Programme d’échange culturel via l’école d’été régionale mis en œuvre UNE FOIS en Algérie.

3- Centres d’amélioration des compétences et de l’employabilité (SEEC) (dans les universités Algériennes) : (4 livrables)

3.a) Procédures d’établissement formelles et infrastructure logicielle et matérielle nécessaires pour le développement et la mise en œuvre des activités extra-scolaires des étudiants.

3.b) Manuel d’exploitation et procédures SEEC

3.c) Intégration complète des outils et logiciels SEEC dans le LMS/SIS académique.

3.d) Cadre de restructuration des cours académiques vers un format basé sur des projets et intégration avec les activités parascolaires prévues. (Restructuration de 2×5 cours pendant la durée de vie du projet).

3.e) Personnel SEEC et personnel académique formés et qualifiés dans la ZD pour adopter un système basé sur les compétences.

4- Mise en œuvre d’un nouveau système de cycle de vie d’apprentissage (2×60 étudiants Algérien pendant la durée de vie du projet).

Partenaires du projet 

Bouton retour en haut de la page